militaire-insigne.com

www.militaire-insigne.com

Brassard 57e RA Régiment d'Artillerie

Brassard 57e RA Régiment d'Artillerie
Brassard 57e RA Régiment d'Artillerie
Référence : BM009
Brassard militaire

Le 57e régiment d'artillerie, créé en 1911 à Toulouse était le régiment d'artillerie de campagne du 17e corps d'armée, sous les ordres du colonel Taurignac. Recevant son étendard des mains du président de la République, il est engagé des le mois d'août 1914 et reçoit son baptême du feu le 24 août dans la région de Neufchâteau. Ses batteries alignent leurs célèbres canons de 75 mm dans les offensives de la Marne où, après plusieurs citations de ses pièces et de ses batteries à l'ordre des corps d'armée, le régiment est cité pour la première fois à l'ordre de l'armée.

Après s'être battu en Champagne en 1915 et 1917, puis dans l'Artois de 1916 à 1917, il participe aux combats de Verdun, gravant autour de Douaumont d'autres pages glorieuses de son existence.

Devenu régiment porté en 1918 à Vendôme, sous l'appellation de 57e Régiment d'Artillerie de Campagne Porté, il monte vers la Belgique et combat dans les dernières offensives de la guerre, s'illustrant en particulier sur l'Ailette affluent de l'Oise, où il obtient une deuxième citation à l'ordre de l'armée le 14 décembre 1918. À la fin des hostilités de la Première Guerre mondiale, ses personnels totaliseront 245 citations, 14 Légions d'honneur et 6 Médailles militaires. Aux noms de Vitry 1914, Les Monts de Champagne 1917, L'Ailette 1918, qui ornent en lettres d'or son étendard, s'ajoutera encore le souvenir des derniers combats de Crimée auxquels participeront trois de ses batteries.

Stationné en Rhénanie dès 1919, le régiment se verra remettre des mains du général Mangin la fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de guerre 1914-1918.

Regroupé pour la deuxième fois à Vendôme, le régiment passe à la réserve en 1924 sous l'appellation de 304e Régiment d'Artillerie Lourde pour être dissous en 1929.

Comme le rappelle la xroix languedocienne de son insigne le 57e R.A est mis sur pied à Montauban en 1939 comme Régiment d'Artillerie mixte divisionnaire et part combattre à Mulhouse et Bâle. Après avoir appuyé de ses feux la 67e division d'infanterie au sud du Doubs devant Altkirch, puis dans le Jura en juin 1940, il ne se rendra et ne serra dissous qu'après l'armistice après avoir détruit son matériel.

Par changement d'appellation du 7e groupe d'artillerie antiaérienne de marine (7e GAAMA), le 57e R.A est recréé en 1970 à Colmar, en tant que régiment d'artillerie sol air de la 7e division blindée. Outre une batterie de commandement et des services, une batterie d'instruction, le régiment comprend deux batteries équipées du canon de 40 mm Bofors et une batterie équipée du bitube de 30 mm (AMX-13). Le 11 septembre 1976, le 57e régiment d'artillerie, étendard déployé derrière son chef de corps, fait son entrée à Bitche et s'installe au Quartier Pagézy qu'il occupe encore actuellement.

Régiment d'artillerie sol-air du 1er Corps d'Armée (Metz) il passe sous commandement du 3e Corps d'Armée (Lille) après la dissolution de celui-là (1er juillet 1990). C'est à Bitche que sa modernisation s'effectua avec l'arrivée des véhicules de l'avant blindé (VAB), du système d'arme sol-air Roland temps clair qui remplacera le canon de 40 mm des 1re et 3e batteries, puis du Roland tout temps qui fera perdre ses bitubes de 30 mm à la 2e batterie et armera la 4e batterie de tir à sa création. Enfin, le 1er juillet 1992, est créée la 5e batterie équipée du système d'arme Mistral. C'est lors de la dissolution du 53e RA, en 1997, que sont reversés les Roland temps clair, pour être remplacé par une partie des Roland tout temps du 53e RA.

En 1998 a été créé la 4e batterie en tant que batterie parachutiste (personnels venant en partie du 35e Régiment d'Artillerie Parachutiste) et les batteries du régiment prendront la forme que nous connaissons à l'heure actuelle. Création de la 6e batterie (Roland / Mistral) en 2003.

En juillet 2008 : annonce de la dissolution du régiment par le président de la République dans le cadre de la restructuration des Armées.

Le 57e régiment d'artillerie est officiellement dissous en date du 31 juillet 2009.
Produits disponibles : 1
Brassard militaire du 57ème
15.0015.00 EUR